DSC_0034 citroên ami 6

Pendant des décénies, le magain COLBE fut le Temple dionisien de la photographie.

C'était l'un des premiers commerces de la marque KODAK que l'on voyait lorsqu'on a opté pour le centre ville du chef lieu, (St Denis) en arrivant de l'ouest .

Le magasin COLBE véritable panthéon de la photographie, pendant plus d'un quart de siècle . Car Jean COLBE demeure l'un des meilleurs photographes de la Réunion.

Car ce commerce symbolise le développement de St Denis de l'après départementalisation , c'est l'époque   où la péllicule connait un franc succès ; c'est l'époque où Jean COLBE et son laborantin développent et tirent les clichés de mariage,de communions etc... dans la chambre noire du magasin, tandis que son épouse est derrière le comptoir.

Le magasin COLBE ne doit pas sa célébrité qu'à la compétence et au talent de ce lui qui lui donne son nom .

Cette célébrité dépasse d'ailleurs largement les frontières de l'Ile .

Le magasin COLBE est passé à la postérité , dans le film de François Truffaut , (la sirène du mississipi) .

En 1969 , avec Jean Paul Belmondo avait fait du Studio photo de COLBE la loge où il se changeait régulièrement ,  suait à grosses gouttes sous le soleil réunionnais.

L'argentique connaît une seconde jeunesse avec l'arrivée de la couleur. Les tirages sont alors automatisés .

A la fin des années 80 , l'image fixe est attaquée par la vidéo qui bouge .

Et les perspectives du numérique et d'une vulgarisation de la prise de vue sonnent le glas de l'argentique .

Jean COLBE qui aspire à la retraite envisage de vendre .

Le magasin COLBE change d'enseigne Café Paris _ Carrot D'or _ le Tire Bouchon et la Boucherie .

Car les fourchettes ont surplanté les pellicules , le révélateur s'est vidé des bacs pour laisser place nette à la sauce au poivre-vert .