DSC_0036BERLIERT GLB berliert

C'était hier, ou on pouvait encore compter le nombre de véhicules qui circulait sur les routes réunionnaises.

Les déplacements se faisaient à pied ou en transports encommun, car peu de gens ne pouvaient s'offrir un moyen de locomotion. La plupart des routes n'était pas bitumé.

Lorsqu'un feu était déclenché, les habitants l'éteignaient avec les moyens du bord.

Le Service Départemental d'Incendie Réunion n'avait pas de grands moyens , avec une ou deux voitures, qu'est ce qu'il pouvait faire ?

Ces hommes étaient trés appréciés car dévoués,  mais personne ne se faisait d'illusions sur leurs capacités à éteindre des feux. Ils faisaient leur plein d'eau dans les bassins, le temps qu'ils arrivaient, il n'y avait plus rien à éteindre .